[big_title]Poème « à ma mère » de Camara Laye[/big_title]

Femme noire, femme africaine,

Ô toi ma mère, je pense à toi…

Ô Daman, ô ma Mère,

Toi qui me portas sur le dos,

Toi qui m’allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,

Toi qui la première m’ouvris les yeux aux prodiges de la terre,

Je pense à toi…

Ô toi Daman, Ô ma mère,

Toi qui essuyas mes larmes,

Toi qui me réjouissais le cœur,

Toi qui, patiemment, supportais mes caprices,

Comme j’aimerais encore être près de toi,

Être enfant près de toi !

Femme simple, femme de la résignation,

Ô toi ma mère, je pense à toi.

Ô Daman, Daman de la grande famille des forgerons,

Ma pensée toujours se tourne vers toi,

La tienne à chaque pas m’accompagne,

Ô Daman, ma mère,

Comme j’aimerais encore être dans ta chaleur,

Être enfant près de toi…

Femme noire, femme africaine,

Ô toi ma mère,

Merci, merci pour tout ce que tu fis pour moi,

Ton fils si loin, si près de toi.

Femme des champs, femme des rivières

Femme du grand fleuve, ô toi, ma mère

Je pense à toi…

4 Comments

  1. Hooo quelle surprise :)Pas plus tard qu’hier, ma petite sœur et moi avons récité ce poème à notre maman <3 un poème que j'adore car il a bercé mon enfance. un grand Hommage aux femmes magnifique et fortes que sont nos mamans africaines <3
    Bises :)
    Jeanne

    • Samba Sisters Touch
      Samba Sisters Touch Reply

      Coucou Jeanne ! C’est aussi un poème de notre enfance. Votre maman a du être émue, par cette belle surprise de votre part. A bientôt Bises 😉

Write A Comment

dfdfsf